Expédition 24h
Depuis quel pays ou région souhaitez-vous commander? États-Unis Belgique Voir tous

spécial marrakech

Sur les traces d'Yves Saint Laurent

L’œuvre d’Yves Saint Laurent n’aurait pas été la même sans sa passion foudroyante pour Marrakech. Le couturier a marqué le siècle avec, entre autres, des couleurs flamboyantes et des coupes fluides très influencées par l’artisanat marocain comme sa fameuse saharienne. "Lorsque je découvris le Maroc, je compris que mon propre chromatisme était celui des zelliges, des zouacs, des djellabas et des caftans. Les audaces qui sont depuis les miennes, je les dois à ce pays, à la violence des accords, à l'insolence des mélanges, à l'ardeur des inventions. Cette culture est devenue la mienne, mais je ne me suis pas contenté de l'importer, je l'ai annexée, transformée, adaptée."

C'est en 1967 qu'a lieu la rencontre décisive du couturier avec la cité ocre où il vivra durant 40 ans. Si Oran, où il est né, lui donne un aperçu du paradis perdu, avec Marrakech le styliste retrouve la lumière. Marrakech est pour lui un ermitage, un lieu de rencontres festif et artistique dont il devient citoyen à part entière et fin connaisseur de la culture et des arts.

En 1980, Yves Saint Laurent et Pierre Bergé font l’acquisition des fameux jardins Majorelle (crées par le peintre Jacques Majorelle) dont la villa est connue pour le bleu si particulier de ses murs : "Depuis de nombreuses années, je trouve dans le jardin Majorelle une source inépuisable d'inspiration et j'ai souvent rêvé à ses couleurs qui sont uniques", avait affirmé le couturier.

 

Sur les traces d'Yves Saint Laurent